NOTRE PLANTATION

  • 1924 : partage de CNIA avec ses enfants qui se partage en CN (Compagnie Nosybéenne, gérée par Guy de la Motte Saint Pierre) et CCC, la Compagnie de Culture Cacaoyère, gérée par sa femme (Anne – Marie BRABANT) et ses fils. Les De la Motte Saint Pierre constituent un modèle de puissance familiale sur la Côte Nord Ouest de Madagascar à cette époque, avec les riches familles de commerçants de l’île de Nosy Be.
  • 1955 – 1956 : pour se préparer à la fin de contrat d’exportation de sucre et de rhum vers le Métropole, Guy de la Motte débute la culture de cacao dans la CNIA à Ambanja, en utilisant les Criollos du parc d’Ivoloina et également en important du Forastero d’Afrique
  • 1960 : fin de contrat d’exportation de la canne à sucre, la CNIA est déclarée faillite et était en veilleuse puis entrait dans un processus de nationalisation post-indépendance.
  • 1964 : relance de la plantation de cacao, café, poivre dans les vallées du Sambirano (Ambanja), financée par l’Etat malgache
  • 1967 : vente de la CNIA auprès de Marcelin Bourdillon, propriétaire de la société COROI (Comptoir de Commerce et de Représentation pour l’Océan Indien, devenu le Groupe Marbour actuel de La Réunion)
    Ce changement de propriétaire a été marqué fortement par une diversification des activités de la CNIA : en sus des plantations de cacao, la culture de plantes aromatiques et extraction/exportation d’huiles essentielles, culture d’anacardier et de caféier, riziculture intensive.
  • Juillet 1976 : nationalisation de la CNIA suite à la nationalisation du Groupe COROI .La CCC (Compagnie de Culture Cacaoyère) a été rachetée par le propriétaire de la CAIM (Compagnie Agricole et Industrielle de Madagascar – Majunga) et devenait alors la SOMIA qui sont les plantations AKESSON ORGANIC actuelles.
  • Années 90 : Valrhona, un chocolatier français renommé, débutait avec la CNIA pour la mise au point de sa gamme de chocolats origines Madagascar qui aboutissait à un partenariat d’exclusivité : la totalité de cacao de la CNIA a été destinée à Valrhona
  • Fin des années 90 : la CNIA entrait à nouveau dans un processus de privatisation qui a duré plus de 10 ans, la société était mise en veilleuse durant cette longue période mais continue à récolter, traiter et vendre du cacao marchand
  • Juin 2015 : les plantations de la CNIA ont été rachetées par deux groupes d’industriels malgaches : le Groupe RAMANANDRAIBE auquel appartient la Chocolaterie Robert, et le Groupe TALOUMIS.
  • Octobre 2015 : création de la société MAVA par les nouveaux propriétaires de la CNIA. Avec les plantations de la MAVA, la Chocolaterie Robert dispose plus de 700 Ha de cacaoyers et hérite d’un patrimoine génétique exceptionnel de cacaos fins et rares, dominée par les hybrides aromatiques Trinitario – Criollo, soigneusement choisi par Guy de la Motte St Pierre, il y a exactement 50 ans. Ces 700 Ha de cacaoyers prolifèrent en plein cœur de la forêt humide tropicale d’Ambanja, bordant le long du fameux fleuve Sambirano.
  • Grâce à ces plantations, la Chocolaterie Robert a fait l’intégration totale de son activité et rentre dans la catégorie rarissime au monde de Planteur – Chocolatier : qui assure toutes les étapes du processus, depuis le choix des cultivars et des terroirs jusqu’aux produits finis que sont les chocolats fins. Désormais, la Chocolaterie Robert a l’avantage d’un approvisionnement régulier et suffisant de son usine en cacao fin de qualité supérieure et stable

CHOCOLATERIE ROBERT
+261 (0)20 22 205 65
472 boulevard
Ratsimandrava Soanierana

NOUS SUIVRE SUR

  • social-robert_02
  • social-robert_01
  • social-robert_04

CHOCOLATERIE ROBERT
@chocolaterierob Transformer of cocoa beans ( bean to bar) and chocolate maker since 1940 / Cacaofévier et chocolatier depuis 1940